Aprés de nombreux voyages en famille dans ce pays magique qu’est le Maroc, Katia décoratrice de métier, et Abdel De la région de Béni Mellal, se lancent dans l’aventure !

LIVRAISON OFFERTE À PARTIR DE 300 EUROS D’ACHATS

Sylka Design

  /  Non classé   /  Une nuit dans le désert marocain

Une nuit dans le désert marocain

Été 2019. Après 24 heures passées en famille à Ifrane, dans la région de Meknes, réputée station de ski en hiver au Maroc, direction le désert dans le sud-est du Maroc, à Merzouga pour une nuit dans un superbe bivouac.

Arrivés dans la petite ville la plus proche, nos valises partent dans une voiture et nous embarquons dans un 4 x 4 « spécial désert », qui nous fait les montagnes russes sur les dunes de sable. Un bon quart d’heure plus tard, nous voici arrivés au Bivouac.

Digne d’une hallucination, se dresse devant nous un campement d’une douzaine de tentes berbères qui font office de chambres d’hôtel grand luxe. Lit King size, tapis berbères, mobilier sobre et épuré, salle de douche en tadelakt, et au milieu du bivouac, d’immenses tapis qui délimitent des petites terrasses attenantes aux tentes, des braseros, des gros coussins de sol dispersés de ci de là, bref, une véritable oasis de douceur et de bien être à l’entrée du désert.

Un thé à la menthe, un dîner, et une longue soirée autour du brasero à chanter et danser aux rythmes des musiques berbères jouées par nos hôtes, nous regardons les étoiles du haut d’une dune comme si nous étions astronaute au milieu de l’espace.

Réveil à 6h, exercice matinal de montée de dune et là, le spectacle est à couper le souffle ! Lever du soleil sur le désert…

Nous restons assis, ébahis par tant de beauté, envahis par cette sensation que nos vies nous imposent de ne plus assez regarder la nature qui nous entoure, presque frustrés par cette impression d’être si petit, si rien du tout devant cette immensité….

Une fois la magie de ce moment digérée, petit déjeuner traditionnel avant que la chaleur ne s’empare des lieux et direction notre chauffeur pour la route du retour. Ce sera donc à dos de chameaux, guidés par deux chameliers attentionnés à notre confort mais aussi à celui de leurs animaux. Une heure de traversée au rythme nonchalant de nos montures, une heure à s’imprégner de ces images de montagnes de poussière d’or, à perte de vue, qui envahissent l’horizon.

Enfin, retour à la réalité après une parenthèse enchantée, un piège à touristes diront certains, mais alors je veux bien être une touriste et me refaire piéger

Post a Comment